Comment entretenir correctement un handpan ?

Maintenant que vous êtes (enfin) l’heureux propriétaire d’un superbe handpan, une question vous vient à l’esprit : que dois-je faire pour le conserver en bon état ?

La bonne nouvelle, c’est que l’entretien du handpan n’est pas très difficile. N’oublions pas qu’il s’agit d’un objet métallique traité fait pour durer, et non pas d’un gadget à la mode prévu pour être remplacé tous les six mois.

Ceci dit, entretien facile ne signifie pas que vous n’avez rien à faire… Allez, on vous dit tout ce qu’il faut faire pour que votre handpan dure toute la vie !

Nettoyer son handpan

C’est le B.A.-BA de l’entretien du handpan. Cela peut paraître évident, mais combien de handpans se sont détériorés rapidement, car ils ne sont jamais nettoyés ? Malheureusement, beaucoup trop…

Essuyer le handpan

Ceci doit être fait à chaque fois que vous jouez de votre instrument. Oui, à chaque fois. Si vous oubliez une fois, ce n’est pas la peine de vous relever la nuit pour réparer votre erreur, mais il est important de prendre cette bonne habitude qui ne prend que deux minutes et prolonge indéfiniment la durée de vie du handpan.

Pour ce faire, l’idéal est d’utiliser une serviette microfibre sèche. Mais c’est aussi possible de réaliser cette opération avec un simple t-shirt en coton (propre !) si vous n’avez rien de mieux sous la main.

Le but est d’éliminer toutes les traces de graisse et les sels minéraux laissés sur l’instrument par nos doigts. Même en se lavant les mains vingt fois par jour, notre peau sécrète en permanence du sébum (sinon, nous aurions une peau sèche comme un vieux parchemin), et celui-ci se dépose sur le handpan.

Sachant qu’en plus il y a de la poussière, de l’humidité, des grains de sable, du pollen… qui viennent se déposer sur la surface, nous nous retrouvons vite fait avec une mixture — invisible à l’œil nu — qui peut rapidement attaquer le revêtement de l’instrument.

Si vous ne devez faire qu’une seule chose pour entretenir votre handpan, c’est bien cette opération : nettoyez-le à chaque fois que vous en jouez !

Lire aussi : Comment apprendre à jouer du handpan ?

Passer le handpan à l’alcool

C’est une opération à faire tous les deux ou trois mois environ, selon l’utilisation que vous faites de votre instrument. L’objectif est de bien éliminer TOUTES les traces qui auraient pu rester après les nombreux nettoyages à sec réalisés à chaque utilisation.

Les puristes vous diront que le nettoyage à l’alcool doit être fait chaque semaine, et il est certain que, si vous pouvez le faire, c’est mieux. Mais si vous avez un instrument de bonne qualité, et que vous en prenez soin, cela ne pose aucun risque de le faire moins souvent.

En revanche, assurez-vous d’utiliser une serviette microfibre sèche et propre (neuve ?) ainsi que de l’alcool désinfectant. Prenez le temps de bien frotter l’extérieur, les bords, mais aussi l’intérieur. Mieux vaut effectuer cette opération moins souvent, mais bien la faire, plutôt que de la bâcler chaque semaine. Il est rare que les premières taches de rouilles apparaissent en plein milieu, là où on frotte toujours bien… Ce sont les recoins oubliés, ou sur lesquels on passe vite, qui posent le plus souvent problème.

NOTE : Si vous venez d’huiler votre handpan, l’alcool va en enlever une grande partie… C’est une bonne idée de réaliser toutes ces opérations d’entretien en même temps, mais dans ce cas pensez bien à nettoyer à l’alcool avant d’huiler votre instrument.

Empêcher la rouille d’apparaître

Après les chutes accidentelles et les amis un peu limités qui se demandent quels sont-ils peuvent sortir d’un handpan à l’aide d’un marteau, la rouille est l’ennemi numéro un de votre instrument. Pour l’en protéger, il existe deux principes très simples à suivre.

Bien entreposer son instrument

Les housses sont faites pour le protéger pendant le transport, mais surtout pas pour le ranger une fois à la maison. Le handpan doit être entreposé à l’air libre, dans une pièce plutôt sèche (évitez la salle de bains ou la cuisine).

Si vous habitez près de la mer, redoubler de précautions : l’air humide et salé n’est pas le meilleur ami de votre instrument.

Protéger votre handpan

Il est bon d’appliquer une huile de protection de manière régulière sur votre instrument, pour lui donner une protection additionnelle contre les éléments. La fréquence de ce traitement dépend en grande partie du lieu où vous vivez. Dans le désert de l’Atacama, où l’humidité est proche de zéro, vous pouvez le faire une fois par an, tandis qu’aux Iles Féroé, où la pluie se mêle à l’humidité de l’océan, vous aurez à la faire tous les mois environ.

Éliminer la rouille formée sur le handpan

Malgré tous les soins que vous lui avez procurés, votre instrument a décidé de vous contrarier et s’est mis à rouiller !

Bonne nouvelle, la rouille est un problème purement esthétique qui n’affecte en rien le son. À moins que celle-ci ne s’étende sur tout l’instrument, qui commence à tomber en morceaux, mais dans ce cas c’est une relique que vous avez entre les mains, pas un handpan !

Deuxième bonne nouvelle : il est possible d’enlever une tache de rouille. Par contre, il est probable que ce processus affecte l’aspect extérieur de votre instrument. Encore une fois, le son reste le même, mais l’esthétique n’est pas forcément des plus plaisantes.

Les petits points de rouille

Si vous n’avez que quelques petits points de rouille sur votre handpan, le plus simple est de prendre le côté vert d’une éponge (celui qui gratte) et de frotter délicatement pour enlever la rouille sans abîmer tout le traitement de surface.

La rouille s’est étendue

Vous avez laissé votre handpan pendant des mois en bord de mer, et les points de rouille ont grandi… Les enlever à l’éponge est toujours possible, mais vous risquez d’endommager la surface de l’instrument. Vous devrez alors utiliser une lavette antirouille du commerce, qui fonctionne merveilleusement bien, mais peut agir avec le traitement de surface, ce qui aura pour conséquence de laisser une marque de couleur différente. À utiliser avec précaution !

NOTE : Évitez les solutions « exotiques » et les recettes de grand-mère. Frottez votre instrument avec une pomme de terre ou un oignon est absolument inutile, et les acides citrique, chlorhydrique… sont des produits potentiellement dangereux.

Ce qui n’abîme pas votre handpan

Ici, nous avons décidé de contredire certaines fausses rumeurs que l’on trouve sur certains sites :

  • Un handpan ne craint pas d’être laissé au soleil. Non, votre instrument ne risque pas de se déformer s’il est laissé au soleil. Si c’est le cas, c’est que vous vous êtes fait avoir et que vous avez acheté un instrument en plastique ! Même s’il fait cinquante degrés, il ne va pas fondre au soleil.
  • Sur le même principe, votre handpan ne craint pas spécialement les variations de température, tout du moins celles qui peuvent arriver dans le cadre d’une utilisation normale. Si vous habitez en Sibérie, là où il fait -40°, et que vous avez pour habitude de passer votre instrument au four avant de sortir jouer dans le blizzard, il est possible qu’à la longue, le son devienne moins bon.

Humour mis de côté, pensez que votre handpan est fait de métal, et qu’il est parfaitement stable dans des températures allant de -30° à 50 ° !

Toujours s’informer auprès du fabricant

C’est un point extrêmement important. Les indications données sont générales et valides pour tous les modèles, mais chaque fabricant de handpans utilise des matériaux et des traitements différents. Ceci peut impliquer des variations au niveau de la fréquence de l’entretien nécessaire, ainsi que sur la nature des produits à utiliser.

Typiquement, un handpan en acier inoxydable a besoin de moins d’entretien, car il rouille beaucoup moins. D’un autre côté, un handpan en acier poreux ne doit pas être huilé trop souvent ou abondamment, au risque que le métal s’imbibe (ce qui aura une influence négative sur le son).

D’ailleurs, au sujet de l’huile, chaque fabricant recommande un type bien spécifique. Sachez que ce n’est pas (que) pour que vous achetiez chez eux, mais bien parce que chaque huile a une composition différente, plus ou moins adaptée au métal et au traitement utilisés. 

Utilisez une formulation différente parce que « de toute façon, toutes les huiles sont les mêmes » ou parce que « un ami utilise ça, il m’a dit que ça marche super bien sur son handpan » peut avoir des conséquences désastreuses sur la durée de vie de votre instrument… On vous aura prévenu !

Le mot de la fin

Au final, prendre soin de son handpan n’est pas sorcier et ne prend pas beaucoup de temps. Il suffit de faire attention, et de prendre quelques minutes de temps à autre pour que vos petits enfants puissent eux aussi jouer de votre instrument dans une cinquantaine d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *